L’art de bien respirer

9 avril 2021 | Gestion du stress et des émotions

Respirer au grand air

Respirer… C’est si simple, si évident, et néanmoins tellement sous-estimé, tellement négligé… De nos jours certains se donnent même le droit de nous interdire de respirer correctement. Pourtant, respirer en abondance est notre droit de naissance ! C’est la toute première chose que nous faisons lorsque nous venons au monde. La vie commence avec une inspiration et se termine avec une expiration.

Respirer, c’est vivre. Apprendre à respirer, c’est apprendre à vivre.

Pierre-Valentin Marchesseau
L'art de bien respirer

La plupart d’entre nous ne prenons pas le temps de respirer pleinement. Nous passons notre vie à courir après le temps, une to-do list à la main, et nous passons à côté de la simplicité de la vie. Alors qu’il est si facile de s’arrêter quelques minutes, de respirer en conscience et de profiter de l’instant présent. Je vois beaucoup de personnes qui ne savent plus respirer, qui n’ont même pas conscience de leur respiration et qui finissent par respirer de manière très superficielle.

Il faut comprendre que la quantité d’air échangé est déjà très faible en temps normal par rapport au volume d’air que peut contenir nos poumons. Si la capacité pulmonaire d’un adulte est de 4,5 litres d’air, la quantité d’air échangé lors d’une respiration normale est de seulement un demi-litre ! Lorsqu’une personne est soumise à un stress, cette quantité peut baisser jusqu’à 0,2 litre d’air. En revanche, une respiration profonde permet de multiplier par dix les échanges d’air et la recharge en énergie.


Qu’est-ce qu’une bonne respiration ?

Une bonne respiration est une respiration profonde, qui permet d’échanger beaucoup plus d’air que ce petit demi-litre habituel. C’est aussi une respiration qui met vraiment en jeu le diaphragme, principal muscle de la respiration, trop souvent bloqué chez les gens stressés.

La respiration devrait toujours se faire par le nez, qui fait office de « sas » pour amener l’air à la température corporelle grâce aux nombreux vaisseaux sanguins présents dans les narines… ce qui évite d’attraper froid en hiver !

Une bonne respiration est faite en conscience, en étant pleinement éveillé à cet incroyable phénomène physique, conscient du chemin emprunté par l’air dans notre organisme. Enfin, l’idéal pour faire des exercices de respiration consciente est d’aller respirer à l’extérieur, au grand air. Cela nous permet de respirer un air pur, chargé en oxygène mais aussi en énergie vitale.


Les bénéfices d’une bonne respiration

Les bienfaits d’une bonne respiration sont très nombreux ! On a vraiment tout à gagner en prenant quelques instants tous les jours pour respirer vraiment. Pratiquer régulièrement des exercices de respirations profondes permet notamment :

  • De rééduquer le diaphragme et de lui redonner force et souplesse
  • De mieux faire fonctionner tous les systèmes, dont bien sûr le système immunitaire
  • De mieux digérer tout en gérant les éventuelles fringales
  • D’aider à contrôler une candidose
  • De chasser les toxines accumulées, notamment dans la base des poumons
  • De calmer le mental
  • De mieux dormir
  • De mieux gérer stress et émotions
  • De retrouver de l’énergie et d’être moins fatigué

Un peu de pratique : la respiration ventrale

Respiration ventrale

Cette technique est un exemple très simple de respiration facile à mettre en œuvre. La respiration ventrale, ou abdominale, a un impact direct sur notre amplitude respiratoire ainsi que sur nos émotions ! Elle nous permet de nous reconnecter à l’instant présent tout en étant moins sensible aux stress et aux émotions.

Le principe

Comme son nom l’indique, la respiration ventrale mobilise le ventre qui est le seul à se gonfler et se dégonfler, le haut du corps restant immobile. La respiration ventrale, est la respiration naturelle de base, c’est celle des bébés. L’effet recherché dans cet exercice est de retrouver cette respiration naturelle.

Les bienfaits

La respiration ventrale est une respiration très profonde qui permet de se libérer de toutes les tensions émotionnelles accumulées (anxiété, stress, colère) et de retrouver calme et sérénité.

L’objectif

Le but de cette technique est de vous aider à lâcher prise et à vous détendre dès que vous en avez besoin au cours de votre journée. Cela peut être au travail, dans le transports en commun, chez vous ou avant de vous endormir.

La pratique

Imaginez que vos poumons sont deux ballons que vous réunissez en un seul. Vous allez inspirer par le nez pour faire gonfler ce ballon, mais sans bouger votre thorax, un peu comme si vous aviez une main dessus pour l’empêcher de se dilater. Comme ce ballon se gonfle et qu’il est bloqué en haut, il ne peut que descendre et se développer vers le bas, dans votre ventre.

En fait, ce n’est pas l’air qui rentre dans votre ventre, mais ce sont les viscères abdominaux qui ressortent vers l’avant parce qu’ils sont comprimés par votre diaphragme.

Ensuite, vous allez expirer par le nez, en rentrant le ventre le plus possible. Les viscères abdominaux vont alors remonter vers le haut et appuyer sur le diaphragme. Les poumons vont alors se vider grâce à cette compression et l’expiration va se produire.


Je vous conseille de faire 3 respirations abdominales le matin, l’après-midi et le soir avant de vous coucher. Pour vous aider à pratiquer, voici un accompagnement audio d’une durée courte (moins de 4 minutes) :

Cette respiration lente, longue et consciente deviendra de plus en plus simple et naturelle avec la pratique, donc n’hésitez pas à la faire tous les jours, plusieurs fois par jour si vous le pouvez !


14 exercices pour respirer la vie !

E-book 14 exercices pour respirer la vie !

Cette pratique de respiration est un extrait de mon dernier e-book. Si cet exercice vous a plu, vous aurez peut-être envie d’aller plus loin et de découvrir d’autres techniques de respirations simples. J’ai toujours à cœur de partager mes connaissances avec vous et j’ai eu envie de regrouper dans cet e-book mes techniques de respirations préférées. Ce sont celles que je pratique moi-même quotidiennement et que je conseille aux personnes que j’accompagne en naturopathie.

Emmanuelle

Vous aimerez aussi :

Soutenir son immunité avec la naturopathie
Comprendre la candidose chronique
L'huile essentielle de Rose, de l'amour en flacon !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Test d'auto-diagnostic de la candidose