Dentifrice maison au charbon actif

9 décembre 2021 | Cosmétiques faits maison

Dentifrice maison au charbon actif

Après le déodorant fait maison, le gel pour le contour des yeux et l’huile solaire, j’ai décidé de m’attaquer au dentifrice pour en finir avec les dentifrices du commerce. J’ai donc mis au point cette recette de dentifrice maison au charbon actif.

Vous devez être en train de vous dire : mais pourquoi faire soi-même son dentifrice alors qu’il est si simple d’en acheter ? Il est vrai qu’on peut en trouver facilement n’importe où et à tous les prix : en supermarché, en pharmacie, en magasin bio… Et il y a en a vraiment pour tous les goûts et de toutes les couleurs… pour éviter les caries, pour blanchir les dents, pour les fortifier, des dentifrices aux plantes et même aux huiles essentielles ! Mais vous allez voir que les dentifrices du commerce, certes pratiques, ne sont vraiment pas des produits sains.


A quoi sert le dentifrice ?

Il faut tout d’abord rappeler que c’est le brossage qui est important lorsqu’on se brosse les dents. Le but est de nettoyer les dents des débris de nourriture, du tartre et de la plaque dentaire. L’action du dentifrice est secondaire. Il permet surtout d’avoir une haleine plus fraîche et il a une action lubrifiante qui permet de se brosser les dents de manière plus agréable.


Les substances toxiques présentes dans le dentifrice

Dentifrice du commerce

Les dentifrices du commerce contiennent énormément de substances nocives. Je vous décrit ci-dessous les cinq pires composés chimiques que l’on retrouve dans ces produits, mais cette liste est loin d’être exhaustive !

Le fluor

Le fluor est un élément chimique présent dans la quasi-totalité des dentifrices, même bio, pour son action anti-caries. Des compléments alimentaires en fluor sont d’ailleurs souvent prescrits chez les enfants ayant des caries. J’en ai moi-même pris quand j’étais petite !

Il s’agit cependant d’un composé extrêmement nocif. Il a été classé par l’OMS dans le top 10 des substances les plus toxiques. A trop forte dose, il peut entraîner une fluorose (maladie qui rend les dents poreuses, un comble !), de l’ostéoporose ou encore des problèmes de thyroïde. Certaines études montrent également l’apparition de troubles neurologiques voire une baisse du QI chez les enfants.

Enfin, le fluor bloque la glande pinéale, cette minuscule glande si importante et pourtant si méconnue, qui joue un rôle essentiel dans le sommeil et la gestion de nos émotions ! La glande pinéale est reliée au troisième œil et à l’accès aux dimensions supérieures. La bloquer nous couperait donc de notre être supérieur et de notre intuition.

Le dioxyde de titane

Le dioxyde de titane serait présent dans un tiers des dentifrices, même bio. Ce composé est utilisé pour leur apporter ce fameux aspect blanc et opaque. Or il s’agit d’une substance dangereuse, classée « cancérigène possible » par le Centre International de Recherche sur le Cancer… Il est particulièrement suspect lorsqu’il est utilisé sous forme de nanoparticules, si fines qu’elles peuvent pénétrer jusqu’à l’intérieur de nos cellules et de notre cerveau.

L’utilisation de ce composé est cependant autorisée dans les cosmétiques bio (Ecocert), sous forme de macroparticules, donc de particules plus grosses et qui ne passent pas la barrière cutanée.

Le triclosan

Le triclosan est un produit désinfectant que l’on retrouve souvent dans les déodorants ou les gels douches. On l’utilise dans le dentifrice pour son action antimicrobienne, ainsi que comme conservateur.

Or, ce composé est potentiellement cancérigène et perturbateur endocrinien, présentant donc un risque pour les femmes enceintes. Il est également suspecté de provoquer des troubles du comportement chez les jeunes enfants. Enfin, son utilisation peut entraîner une résistance aux antibiotiques.

Les sulfates

Ah les sulfates… que ferait-on sans eux ? Nos gels douches et shampoing ne mousseraient pas autant… Leur rôle est en effet d’épaissir les produits cosmétiques et de les faire mousser au contact de l’eau.

Or ces produits chimiques peuvent assécher la bouche et la peau, voire provoquer des aphtes et des irritations. Cela peut même aller jusqu’à l’apparition d’ulcères si par malheur ils sont ingérés ! Ils représentent également un danger pour l’environnement, particulièrement pour les milieux aquatiques, car ils sont présents dans de nombreux pesticides et fongicides.

Vous comprenez maintenant pourquoi vos cosmétiques bio ne moussent pas beaucoup, ce qui est plutôt bon signe !

Les microplastiques

Les microplastiques sont également retrouvés dans les dentifrices, par exemple dans des petites billes polissantes. Ils ne sont bien sûr pas du tout indispensables et je ne crois pas en avoir jamais vu dans des dentifrices bio. Dans ce registre, on retrouve également le propylène glycol qui est une huile minérale dérivée du pétrole et qui est utilisé comme solvant.

Ces produits sont évidemment très toxiques et mettent énormément de temps à se décomposer. Ils sont donc mauvais, que ce soit pour notre santé ou pour notre environnement.


Quels ingrédients naturels pour un dentifrice maison ?

Ingrédients dentifrice maison

De la glycérine végétale

Il s’agit d’un produit naturel obtenu par le mélange d’un corps gras avec de la soude, c’est à dire la saponification. C’est ainsi que l’on fabrique d’une part un savon, et d’autre part de la glycérine. Il faut veiller à utiliser une glycérine sans huile de palme, mais réalisée avec un autre corps gras comme de l’huile d’olive, de colza ou de coco.

La glycérine végétale est un très bon agent émollient. Elle est transparente, inodore et possède une certaine viscosité. Son utilisation dans le dentifrice permet d’apporter sa texture à la pâte. Vous pouvez par exemple vous en procurer ici.

De l’argile blanche

L’argile blanche, aussi appelée kaolin, est très riche en sels minéraux, tout particulièrement en silice. C’est une argile très fine qui va jouer un rôle d’épaississant dans le dentifrice maison.

Du charbon actif

Le charbon végétal actif est connu depuis l’Antiquité pour ses propriétés détoxifiantes et purifiantes. C’est d’ailleurs un remarquable anti-poison que l’on peut utiliser en cas d’intoxication. Il est utilisé ici pour son action blanchissante des dents. Il est néanmoins très doux pour l’émail et les gencives sensibles.

Un peu de sel

Il donne un goût plus agréable au dentifrice, sans qu’il semble salé d’ailleurs. Il est rajouté au dentifrice pour ses propriétés conservatrices, antiseptiques et antifongiques.

Des huiles essentielles

J’aime utiliser des huiles essentielles dans mon dentifrice car en plus de leurs propriétés, je trouve qu’elles apportent un petit côté très frais ! J’utilise ces trois huiles essentielles :

  • L’huile essentielle de citron pour ses propriétés antiseptiques (tout en respectant la flore naturelle).
  • L’huile essentielle d’arbre à thé qui est antifongique tout en blanchissant les dents en douceur.
  • L’huile essentielle de menthe poivrée pour son côté frais et ses propriétés antiseptiques.

LA RECETTE :

Dentifrice maison au charbon actif
Dentifrice maison au charbon actif

Dentifrice maison au charbon actif

La recette de mon dentifrice maison au charbon actif pour des dents toutes blanches !
Temps de préparation 15 minutes
Temps total 15 minutes
Catégorie Cosmétiques faits maison
Pour 1 petit pot

Ingrédients  

  • 60 g de glycérine végétale bio sans huile de palme
  • 50 g d'argile blanche
  • 1 cc de charbon actif en poudre
  • ½ cc de sel marin fin
  • 15 gouttes d'huile essentielle de citron bio
  • 5 gouttes d'huile essentielle d'arbre à thé
  • 5 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée

Instructions 

  • Commencer par mélanger la glycérine végétale et l'argile blanche dans un petit bol. Ajouter ensuite les autres ingrédients un par un et mélanger entre chaque pour avoir une texture bien homogène.
  • Lorsque tout est bien mélangé, transvaser le mélange dans un petit pot.
Emmanuelle

Si cet article vous a plu, épinglez-le sur Pinterest !

Dentifrice maison au charbon actif
Dentifrice maison au charbon actif
Dentifrice maison au charbon actif

Vous aimerez aussi :

2 Commentaires

  1. Alex

    Bonjour,
    Merci pour cette recette, je vais me lancer 🤗
    A votre avis, on peut le conserver combien de temps ?
    Merci,
    Alex

    Réponse
    • Emmanuelle Grenon

      Bonjour Alex,
      On peut le conserver environ 2 mois. Belle découverte !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Evaluer cette recette




Aroma-zodiaque